Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Foyer épidémique de salmonellose au Canada Médecine des voyages

Publié le 24 oct. 2019 à 09h10

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Au Canada, les autorités sanitaires ont notifié l'éclosion d'un foyer épidémique de salmonellose survenue en  Ontario et au Québec.

Au  23 octobre 2019, 12 cas confirmés de salmonellose à Salmonella Litchfield ont été notifiés : 10 cas en  Ontario et 2 cas au Québec. Les patients sont tombés malades entre mai et  septembre 2019. Une personne a été hospitalisée. Aucun décès n'a été signalé.

L'enquête épidémiologique a identifié comme étant à l'origine du foyer, des saucisses douces, sèches et séchées italienne de marque Filicetti . 

Certains patients ont déclaré avoir consommé des saucisses douces, sèches et traitées à l'italienne de la marque Filicetti. D'autres personnes malades ont déclaré consommer régulièrement des saucisses sèches de marque Filicetti.

L'enquête est en cours et il est possible que d'autres sources soient identifiées.

Le  16 octobre 2019 , l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a émis un avertissement de rappel d'aliments  concernant divers produits de saucisse sèche prêts à consommer dont le test de dépistage de Salmonella était positif, notamment des saucisses douces, sèches et séchées à l'italienne de marque Filicetti.

Les tests de laboratoire supplémentaires d'un échantillon alimentaire de la marque italienne Filicetti style doux, sec, a révélé que les saucisses rappelées et les personnes malades en  Ontario et au Québec avaient la même souche génétique de Salmonella.

Les toxi-infections alimentaires causées par les salmonelles se traduisent par des troubles gastro-intestinaux souvent accompagnés de fièvre dans les quarante-huit heures qui suivent la consommation des produits contaminés. Ces symptômes peuvent être aggravés chez les jeunes enfants, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées.

Souce : Outbreak News Today.


Référence principale :