Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Troisième cas de maladie de Creutzfeld-Jakob notifié au Canada dans le Nouveau-Brunswick Médecine des voyages

Publié le 13 nov. 2019 à 17h35

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Canada, un troisième cas de maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ)  a été signalé par la division des maladies infectieuses de l'Hôpital de Moncton, ville située au sud-est du Nouveau-Brunswick, depuis le début de l'année 2019.

Comme les 2 cas précédents signalés au mois d'avril, ce cas a été opéré de la cataracte à l'hôpital de Moncton.

Depuis janvier 1998, le Canada a notifié 1 037 cas probables et confirmés de maladie de Creutzfeldt-Jakob, et le Nouveau-Brunswick a enregistré 31 cas au cours de cette période.

Rappels sur la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ

C'est une dégénérescence du système nerveux central caractérisée par l'accumulation d'un prion (forme anormale d'une protéine qui peut transmettre la maladie), maladie rare et mortelle. Elle appartient à la catégorie générale des maladies du cerveau appelées protéinopathies, qui comprend également la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Bien qu'il existe plusieurs formes de maladie à prion humaine, la plus courante est la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ).

La période d'incubation se compte en années, voire en décennies avant qu'apparaissent des troubles de l'équilibre et de la sensibilité, des mouvements anormaux involontaires, des troubles visuels, puis une démence. L'issue est systématiquement fatale à échéance d'approximativement un an.

Source : Outbreak News Today.


Référence principale :