Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Le typhon Kammuri – Tisoy se dirige vers l’est des Philippines Médecine des voyages

Publié le 29 nov. 2019 à 15h56

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Philippines, selon l'Institut national de météorologie philippin (PAGASA), le typhon KAMMURI – TISOY se dirige vers l'est du pays.

Il devrait provoquer de forts vents, des pluies modérées à fortes et des orages sur la région de Bicol (sud-est de l'ile de Luzon) et les provinces de Samar (Visayas orientales) à partir du lundi 2 décembre. 

Le 29 novembre à 10h00 heure locale le centre du typhon a été estimé à 1 470 km à l'est du sud de Luçon (14,2 ° N, 137,8 ° E) avec des vents soutenus à 140 km/h près du centre en rafales jusqu'à 170 km/h. Il se déplace lentement NW.

Le 30 novembre au matin il devrait se situer à 1 250 km à l'est du sud de Luçon (Virac, Catanduanes) (13.8 ° N, 135.8 ° E) et le 1er décembre à 785 km à l'est de Virac, Catanduanes (13.7 ° N, 131.5 ° E)

Une intensification régulière est probable tout au long de la période de prévision. La plupart des zones du centre de  l'ile de Luzon, de la région de Bicol, du sud de Luçon et de la région métropolitaine de Manille connaîtront des vents violents et des pluies abondantes les mardi 3 décembre et mercredi 4 décembre.

Il convient de s'assurer que votre lieu de séjour est adapté contre le vent et les fortes vagues, et à défaut de rejoindre des lieux sécurisés.

Il est recommandé d'adapter ses déplacements en conséquence, de respecter les consignes des autorités locales et de se tenir informé de l'évolution de la situation sur le site de PAGASA.

Sources : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères ; Philippine Atmospheric, Geophysical and Astronomical Services Administration (PAGASA).


Référence principale :