Suspicion d'intoxication alimentaire aux raphides (cristaux) d'oxalate de calcium à Hong Kong Médecine des voyages

Publié le 4 déc. 2019 à 14h06

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

A Hong Kong, le 2 décembre 2019, le Center for Health Protection (CHP) du ministère de la Santé a anotifié  enquêter sur un foyer présumé d'intoxication alimentaire et a donc rappelé au public de se méfier des légumes contenant des raphides (fin cristaux) d'oxalate de calcium.

L'affaire concerne deux patientes, âgées de 67 et 38 ans, qui ont développé une sensation de brûlure à la bouche, des douleurs abdominales et une diarrhée peu après avoir consommé du chou chinois à la maison le 27 novembre au soir.

Les patients n'ont pas consulté un médecin et sont maintenant dans un état stable. Les premières investigations ont révélé que le chou chinois que les patients avaient consommé avait été acheté dans un magasin à Tuen Mun le même jour.

Les plantes contenant du raphide d'oxalate de calcium (un cristal du produit chimique en forme d'aiguille) peuvent blesser la peau et les muqueuses et causer des irritations, telles qu'engourdissements et sensation de brûlure de la langue, de la bouche et des lèvres, ainsi qu'un gonflement de la langue et des lèvres. La consommation de légumes mélangés accidentellement avec des plantes contenant de l'oxalate de calcium et du raphide peut également provoquer une intoxication alimentaire.

Il est conseillé :

  • d'éviter de cueillir et de consommer des plantes sauvages ;
  • d'acheter des légumes auprès de fournisseurs fiables ; 
  • de retirer toutes les plantes mélangées avec des légumes comestibles et des laver soigneusement avant de les cuire et de les consommer.

Source : Centre for Health Protection, Department of Health, The Government of the Hong Kong special administrative region.