La peste porcine africaine en Asie: l'Indonésie est le dernier pays à avoir notifié une épidémie Médecine des voyages

Publié le 14 déc. 2019 à 16h53

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a indiqué jeudi que l'Indonésie est le dernier pays asiatique à avoir notifié une flambée de peste porcine africaine (PPA).

Depuis fin septembre, une augmentation de la mortalité porcine a été signalée dans le nord de Sumatra et dans certaines autres provinces. 

La FAO assure la liaison avec la Direction générale des services d'élevage et de santé animale. 

Le Directeur de la santé animale a demandé à la FAO de fournir des recommandations sur le confinement et le contrôle de la peste porcine africaine (PPA) en cas de confirmation de la présence de la maladie dans le pays. L'équipe de la FAO rédige des recommandations sur la lutte contre la PPA, adaptées aux conditions en Indonésie.

À ce jour, 11 pays d'Asie ont signalé des flambées. Outre l'Indonésie, la Mongolie, la Corée du Nord, la Corée du Sud, la Chine, les Philippines, le Viêt Nam, le Laos, le Cambodge, le Myanmar et le Timor-Leste ont signalé des flambées depuis les premiers cas en août 2018.

L'agent causal de la peste porcine est un virus à ADN, caractéristique à la fois d'un Iridovirus et d'un Poxivirus, qui peut longtemps persister dans le sang, les fèces et les tissus et peut se transmettre par les vecteurs. 

C'est une maladie virale extrêmement dangereuse, contagieuse et mortelle (100 %) pour les porcs mais selon le niveau des connaissances actuelles, elle ne serait pas transmissible à l'homme.

Source : Outbreak News Today.