Situation sécuritaire au Ghana, conseils au voyageur Médecine des voyages

Publié le 19 déc. 2019 à 14h07

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Ghana des conflits tribaux ont longtemps été signalés dans la ville de Bunkpurugu et ses environs dans la région du Nord et à Bimbilla dans la région du Nord

Pour ces raisons, un couvre-feu quotidien a été imposé dans ces zones, respectivement de 20h à 6h et de 22h à 4h. 

Il est conseillé au voyageur :

  • d'éviter les déplacements inutiles dans les deux zones ;
  • de faire preuve de la plus grande prudence compte tenu de la répétition toujours possible des affrontements ;
  • de respecter soigneusement les heures de couvre-feu. 
  • d'avoir toujours sur soi une pièce d'identité pour faciliter la vérification lors de contrôles de police.

 

Source : Ministerio degli Affari Esteri e della Cooperazione Internazionale.