Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Palourdes contaminées à l'origine d'intoxications alimentaires en Espagne et au Portugal Médecine des voyages

Publié le 22 déc. 2019 à 09h56

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Espagne et au Portugal, un réseau criminel aurait été à l'origine de la distribution de palourdes contaminées à l'origine d'intoxications alimentaires.

Les autorités espagnoles et portugaises ont découvert ce qu'elles appellent un réseau criminel impliquant des palourdes contaminées qui ont rendu malades jusqu'à 30 personnes. 

Le vaste réseau organisé impliquant des braconniers, des intermédiaires et des sociétés de distribution était responsable de l'intoxication alimentaire d'au moins 27 personnes en Espagne dans différents restaurants en Cantabrie et dans les Asturies

Les enquêtes ont révélé la pêche illégale au Portugal et deux voies d'entrée en Espagne dont la destination finale est Huelva et la Cantabrie.

Des palourdes illégales ont été récoltées au Portugal et déplacées en Espagne pour les saisons les plus lucratives des vacances d'été et de fin d'année. 

Après un bref nettoyage, des palourdes contaminées ont été vendues dans les marchés et les restaurants. 

Les agences locales et l'Agence espagnole pour la sécurité alimentaire et la nutrition (AESAN) surveillent les zones d'extraction des mollusques et crustacés, en interdisant temporairement ou définitivement ces activités si les niveaux d'un agent particulier atteignent des niveaux de risque.

Source : Food Safety News.


Référence principale :