Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Intoxications alimentaires en France métropolitaine après consommation de coquillages contaminés par des Norovirus Médecine des voyages

Publié le 9 jan. 2020 à 14h14

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Depuis début décembre 2019, Santé publique France a reçu 123 signalements d'intoxications alimentaires collectives suspectées d'être liées à la consommation de crustacés crus, principalement des huîtres.

La majorité, 87 des 123 alertes, se sont produites à partir du 23 décembre 2019 et au-delà.

Un pic épidémique s'est déroulé du 25 au 27 décembre.

Au total, 668 personnes ont été malades et 17 ont dû être hospitalisées.

La plupart ont plus de 15 ans. Sur les 415 patients pour lesquels des informations sur l'âge étaient disponibles, 15 avaient moins de 15 ans.

Les symptômes, principalement la diarrhée et les vomissements, ainsi que les temps d'incubation, sont compatibles avec une infection à Norovirus ou d'autres infections à virus entérique. Des tests sur les selles ont confirmé la présence de ces virus. Les symptômes du Norovirus apparaissent un à deux jours après l'infection et durent généralement deux ou trois jours.

Le nombre de notifications liées à la consommation de crustacés crus en 2019 est nettement supérieur à celui des années précédentes. Chaque année, entre 25 et 120 alertes provoquées par la consommation de coquillages sont signalées à Santé publique France, dont trois à 22 survenant en décembre. Les autorités françaises enquêtent pour retrouver les éléments contaminés dans les zones de production et des tests sont effectués sur les sites concernés.

Plusieurs zones ont été fermées en raison d'une contamination par des norovirus :

  • les autorités d'Ille-et-Vilaine en France ont arrêté la pêche, la collecte, l'expédition et la commercialisation des crustacés de deux zones de production jusqu'à nouvel ordre en raison du norovirus (Rivage Baie du Mont Saint-Michel et Zone conchylicole d'Hirel) ;
  • la préfecture de Charente maritime a également interdit pêche, la collecte, l'expédition et la commercialisation des huitres dans certaines exploitation du Bassin de Marennes-Oléron ;
  • les chaînes de supermarchés Auchan et Casino en France, ont informé les consommateurs des rappels de la semaine dernière en raison d'un éventuel Norovirus dans des produits d'entreprises telles que Cultimer France, La Vivière, Thaëron, Mytilimer Production et Les Viviers de Saint Colomban et Keroma ;
  • un autre supermarché, Carrefour, a également publié des rappels concernant des entreprises telles que Huitres Henry et Fine de Cancale.

Une variété de coquillages de France a également été rappelée en Belgique, au Luxembourg et en Suisse en raison du norovirus.

  • En Suisse, Coop a rappelé des huîtres fraîches appelées «Bretagne Creuses speciale» qui ont été vendues à partir du 30 décembre. Les produits concernés ont été retirés de la vente et les consommateurs sont invités à les rapporter au magasin pour un remboursement.
  • Migros a rappelé des moules appelées «Moules de Bouchot de la Baie du Mont Saint Michel» car elles provenaient de la Baie du Mont Saint-Michel en France où des norovirus ont été détectés. Seul le magasin Migros à Genève était impliqué.
  • Au Luxembourg, Auchan a vendu des huîtres et des moules d'une région française touchée aux sociétés Mytilimer et Cultimer. Cora a également vendu des moules et des huîtres dans l'une des zones de récolte touchées. Suivez ce lien pour les noms, dates et codes des produits concernés.
  • En Belgique, Match a rappelé les Moules de Bouchot de la Baie du Mont Saint Michel de marque Mytilea et vendu en paquets de 1,4 kilogramme dans les magasins de Braine L'Alleud, Fleurus et Grez Doiceau. Ce produit a également été rappelé par Cora car il a été distribué dans les magasins de La Louvière.

Source : Food Safety News.


Référence principale :