Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Éruption du volcan Taal aux Philippines Médecine des voyages

Publié le 13 jan. 2020 à 17h07

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Philippines,  le 12 janvier 2020, le volcan Taal dans le sud de Luzon, à 60 km au sud de Manille, est entré dans une période d'activité phréatique accrue et l'activité du volcan le 13 janvier se poursuit à des niveaux élevés, le niveau d'alerte est à 4 sur 5.

Le Phillippine Institute of Volcanology and Seismology a enregistré des éruptions magmatiques caractérisées par des fontaines de lave le 12 janvier à 13h00 heure locale et aujourd'hui le 13 janvier entre 02h49 et 04h28 heure locale. Un panache de cendres a atteint une altitude de 55 000 pi (16 800 m).

Le bulletin d'avertissement indique que les impacts balistiques des bombes volcaniques et des écoulements pyroclastiques et des tsunamis pourraient affecter une zone d'environ 14 km de distance du cratère principal.

Le gouvernement a ordonné une annulation « jusqu'à nouvel ordre » des vols au départ et à destination de l'aéroport international Ninoy Aquino de Manille de crainte d'une éruption explosive imminente. Au moins 10 000 personnes se sont réfugiées dans des centres d'évacuation. Les écoles situées dans la région du volcan, les bureaux du gouvernement et la Bourse philippine sont demeurés fermés lundi par mesure de précaution.

Au moins trois villes (Talisay, Balete, et San Nicolas) proches du cratère, ainsi que l'île du volcan, sont en cours d'évacuation. 

Il est recommandé au voyageur de ne pas se rendre dans la zone du lac Taal, où un périmètre de 9 km au moins autour du cratère a été déclaré comme zone dangereuse potentielle.

Des pluies de cendres sont constatées depuis le volcan Taal jusqu'à Quezon city, au nord de l'agglomération de Metro Manila. 

Il est recommandé de limiter les déplacements à l'extérieur et de se protéger les voies respiratoires, notamment pour les personnes fragiles, à savoir les personnes asthmatiques ou avec des maladies respiratoires, les personnes âgées, les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Sources : Phillippine Institute of Volcanology and Seismology volcano activity update ; France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères ; VolcanoDiscovery.


Références principales :