Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Un cas de pneumonie à coronavirus, au retour de Chine, au Japon Médecine des voyages

Publié le 16 jan. 2020 à 11h08

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Au Japon, le 14 janvier 2020, un établissement médical de la préfecture de Kanagawa a notifié un cas de pneumonie ayant des antécédents de séjour à Wuhan, dans la province du Hubei, dans un centre de santé. 

Un prélèvement a été testé à l'Institut national des maladies infectieuses positif pour le nouveau Coronavirus le 15 janvier. 

Il s'agit d'un patient de 30 ans, résidant à Kanagawa, fébrile depuis le 3 janvier, de retour de Wuhan le 6 janvier et hospitalisé le 10 janvier. Le patient est sorti de l'hôpital le 15 janvier.

Selon les informations du patient lui-même, il ne s'est pas arrêté au marché des fruits de mer de Wuhan (sud Château de fruits de mer de Chine). Il aurait eu un contact étroit avec des patients atteints de pneumonie non spécifiée en Chine.

Selon les évaluations des risques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l'Institut national des maladies infectieuses pour la nouvelle pneumonie associée aux coronavirus, il existe actuellement des cas où la possibilité d'une transmission interhumaine limitée de cette maladie, y compris entre les familles, ne peut être exclue.

Cependant, il n'y a aucune preuve claire d'une transmission interhumaine durable.

Il est important de prendre des mesures de contrôle des infections régulières telles que la toux la fièvre, en tenant compte de la saison du rhume et de la grippe.

De retour de Wuhan, tout voyageur qui présente de la toux, de la fièvre doit :

  • porter un masque ;
  • consulter un établissement médical dès que possible. ;
  • déclarer ses antécédents de séjour dans la ville de Wuhan.

Sources : Ministère de la santé japonais ; Avian Flu Diary.


Référence principale :