Manifestations au Liban : faire preuve de prudence Médecine des voyages

Publié le 20 jan. 2020 à 16h52

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Liban, des émeutes se produisent à Beyrouth et dans plusieurs autres villes depuis le 17 octobre 2019.

Des manifestants protestant contre la situation économique du pays bloquent des routes et des incidents violents et graves ont été signalés.

Des affrontements ont également fait plusieurs blessés ces dernières heures.

La situation des routes principales (autoroutes pour Jounieh-Byblos, Damas et Sidon) est sujette à des changements rapides et inopinés, ce qui implique l'utilisation de routes secondaires qui nécessitent une expérience et une connaissance de la région.

Les services publics et les banques fonctionnent de manière limitée. Il est difficile de trouver des devises étrangères en espèces. 

Il est recommandé au voyageur :

  • la plus grande vigilance à ceux qui ont l'intention de se rendre au Liban ;
  • de se tenir constamment informés de la situation ;
  • d'estimer les éventuelles difficultés de déplacement.

Il est recommandé aux habitants du pays :

  • d'éviter tous les rassemblements ;
  • de suivre les instructions des autorités libanaises ;
  • de se tenir informés des conditions du réseau routier ;
  • de se rendre à l'aéroport bien à l'avance, conformément à l'accessibilité des voies d'accès..
  • de se tenir informé de l'évolution de la situation locale via les médias ;
  • de suivre les consignes des autorités ;
  • d'éviter la proximité des manifestations et des rassemblements de foule.

Sources : Royaume de Belgique, Ministère des affaires étrangères ; Viaggiare Sicuri, Minisrero degli Affari Esteri e della Cooperazione Internazionale.