Foyer épidémique de paludisme au Kenya Médecine des voyages

Publié le 23 fév. 2020 à 13h44

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Kenya, selon une déclaration du 20 février 2020 des responsables locaux de la santé une épidémie de paludisme a touché plus de 130 personnes dans le comté de Bomet au cours des 4 derniers jours. 

En janvier 2020, 4 patients avaient été traités, mais depuis le nombre de patients a fortement augmenté. 

La majorité des cas ont été signalés à Sotik. Quelque 60 patients ont été traités dans divers hôpitaux du sous-comté, jusqu'à présent, 39 cas ont été enregistrés à l'hôpital de Longisa et 25 cas à l'hôpital Tenwek.

Le comté de Bomet fait partie de l'ancienne province du Rift Valley. Il est situé à une altitude de 1960 mètres, qui habituellement exclut la transmission du paludisme en raison de la température trop basse. La transmission soutenue à cette altitude signale probablement une augmentation de la température, ce qui permet le développement de Plasmodium falciparum.

Source : Promed.