Situation de l'épidémie de fièvre de Lassa au Nigeria Médecine des voyages

Publié le 4 avr. 2020 à 08h43

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Les 19 nouveaux confirmés et 182 nouveaux cas suspects et 19 cas confirmés en semaine 13 (23-29 mars 2020) indiquent que la transmission du virus de la fièvre de Lassa au Nigeria est continue, mais en déclin important. 

Un pic de cas peut avoir eu lieu la semaine 7. Il sera intéressant de voir si la baisse des cas continue d'aller de l'avant. En semaine 13, un seul décès a été enregistré.

Cumulativement de la semaine 1 à la semaine 13 de 2020, 185 décès ont été rapportés, avec un taux de létalité de 19,5 %, ce qui est plus faible que pendant la même période de 2019 (23,0 %). 

Au total pour 2020, 27 États ont enregistré au moins un cas confirmé cas dans 126 zones d'administration locale de [LGA]. Parmi les cas confirmés, 72 % sont de l'État d'Edo (32%), 32 % de l'État d'Ondo, et 8 % de l'État d'Ebonyi. Le groupe d'âge prédominant affecté est le groupe 21-30 ans.

Sources : Promed ; Nigeria Centre for Disease Control.