Recrudescence des actes de piraterie maritime à Sao Tomé-et-Principe et au Gabon Médecine des voyages

Publié le 20 mai 2020 à 10h01

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Depuis décembre 2019, plusieurs attaques de piraterie ont eu lieu dans les eaux territoriales gabonaises touchant le Gabon aux environs de Libreville et Sao Tomé-et-Principe. Elles ont toutes eu lieu le dimanche à l'aube. 

A chaque fois, les pirates ont enlevé des otages. Des prises d'otages sur des embarcations de plaisance ont été recensées dans les régions alentours. 

Si jusqu'à nouvel ordre les risques demeurent limités dans le golfe de Guinée, en particulier de jour, ils ne doivent pas être écartés.

Il est recommandé à tous ceux qui pratiquent la navigation de plaisance de disposer d'un moyen de communication en bon état de marche et d'éviter de naviguer de nuit ou tôt le matin, en particulier les fins de semaine.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.