Cas d'encéphalite spongiform bovine chez un bovin en Irlande Médecine des voyages

Publié le 26 mai 2020 à 08h04

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Irlande, le 22 mai 2020, le Department of Agriculture, Food and the Marine, Agriculture House (DAFM) a notifié à l'Organisation mondiale de la santé animale un cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) découvert le 12 mai chez un bovin dans un troupeau de 8 têtes (6 adultes et 2 veaux) à Fethard, dans le comté de Tipperary.

Le 13 mai 2020, le DAFM a été informé d'un résultat positif pour l'ESB par test de dépistage rapide effectué par un laboratoire privé accrédité. La vache atteinte dans ce cas était une limousine de 14 ans. Le diagnostic a été confirmé par examen histopathologique, examen immunohistochimique et West blot au Laboratoire central de recherche vétérinaire (Laboratoire national).

L'encéphalopathie spongiforme bovine est un trouble neurologique progressif du bétail résultant d'une infection par un agent transmissible inhabituel appelé prion. 

La nature de l'agent transmissible n'est pas bien comprise. Actuellement, la théorie la plus acceptée est que l'agent est une forme modifiée d'une protéine normale appelée protéine prion. Pour des raisons encore inconnues, la protéine prion normale se transforme en une forme pathogène (nocive) qui endommage le système nerveux central des bovins.

Source : Organisation mondiale de la santé animale.