Le point sur l'activité volcanique du Vanuatu Médecine des voyages

Publié le 15 juin 2011 à 15h34

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 26 août 2020.

Au Vanuatu, l'éruption volcanique du Mont Yasur, situé sur l'île de Tanna, est placée au niveau d'alerte 2 sur une échelle de 4 par les autorités locales. Après avoir connu des épisodes de forte intensité éruptive, entre fin mai et début juin 2011, la tendance semble à l'accalmie. Toutefois, les émissions stromboliennes se maintiennent avec, notamment, des éjections occasionnelles de bombes volcaniques. Il est donc vivement recommandé aux visiteurs qui qui souhaiteraient approcher ce volcan de respecter le périmètre de sécurité établi autour de son cratère et délimité par des rubans fluorescents.

Le Mont Garet, sur l'île de Gaua (groupe des îles Banks, au nord du Vanuatu) est désormais ramené au niveau d'alerte 1 : les visites peuvent reprendre sur cette île, dans le respect toutefois des indications des guides locaux.

Le volcan Manaro Vui, sur l'île d'Ambae, est au niveau d'alerte 1, à la suite de l'apparition de signes d'éveil. Tandis que Maroum et Benbow, sur l'île d'Ambrym, est désormais placé au niveau d'alerte 2.

Source : France-Diplomatie-Ministère des Affaires étrangères et européennes.