Epidémie de gastro-entérite et de salmonellose liée à des sandwichs à Hong Kong Médecine des voyages

Publié le 30 mai 2020 à 16h33

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

A Hong Kong, le Centre de protection de la santé (CHP) du ministère de la Santé a notifié que 229 personnes étaient malades dont 45 avaient été hospitalisées après avoir mangé des sandwichs. 

Il avait précédemment été signalé que 27 personnes étaient malades et cinq avaient besoin de soins hospitaliers.

Le CHP a identifié 96 grappes d'intoxications alimentaires suspectées. Parmi eux, des échantillons de selles de 12 personnes malades et un échantillon de nourriture ont été testés positifs pour Salmonella. Toutes les personnes touchées sont maintenant dans un état stable.

  • Le Centre pour la sécurité alimentaire (CFS) du Département de l'hygiène alimentaire et environnementale (FEHD), avait précédemment déclaré que, tout en faisant le suivi d'une intoxication alimentaire suspectée impliquant des sandwichs, il avait été constaté qu'ils étaient produits par une usine alimentaire non agréée à Hong Kong.
  • Les sept dernières grappes identifiées impliquaient 4 hommes et 10 femmes âgées de 8 à 49 ans. Ils ont développé des symptômes de gastro-entérite, notamment des douleurs abdominales, des vomissements, de la diarrhée et de la fièvre environ cinq à 50 heures après avoir consommé les sandwichs. Parmi eux, 11 ont demandé une consultation médicale et un a dû être hospitalisé.
  • Un jour plus tôt, le CHP a identifié 26 autres grappes d'intoxications alimentaires suspectées liées aux sandwichs. Ces grappes impliquaient 22 hommes et 39 femmes âgées de 2 à 67 ans. Ils ont développé des symptômes de gastro-entérite environ trois à 57 heures après avoir mangé les sandwichs. Parmi eux, 49 ont consulté un médecin et 12 ont dû être hospitalisés.
  • 26 autres grappes supplémentaires impliquaient 24 hommes et 37 femmes âgées de 2 à 61 ans. Ils ont développé des symptômes de gastro-entérite environ trois à 86 heures après avoir consommé des sandwichs. Cinquante-deux d'entre eux ont consulté un médecin et 17 ont été hospitalisés.
  • Le 25 mai, 26 autres grappes d'intoxications alimentaires suspectées ont été signalées. Ils ont impliqué 25 hommes et 40 femmes âgés de 1 à 64 ans. Ils ont développé des symptômes de gastro-entérite environ deux à 30 heures après avoir mangé les sandwichs. Parmi eux, 54 ont consulté un médecin et 15 ont dû être hospitalisés.

Le stockage prolongé des aliments à température ambiante peut permettre aux agents pathogènes de se développer et de produire des toxines. Le public devrait éviter de consommer des aliments cuits ou prêts à manger qui ont été maintenus à température ambiante pendant plusieurs heures », a déclaré un porte-parole du CHP.

Source : Food safety News.