Signalement de cas de rage animale en Israël Médecine des voyages

Publié le 8 juin 2020 à 10h04

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Les services vétérinaires et de la santé animale du Ministère de l'Agriculture d'Israël ont rapporté plusieurs cas de rage animale depuis le début de l'année 2020. 

Le plus récent a été rapporté le 31 mai 2020 chez une vache dans un troupeau de bovins près du village de Fassula en Galilée occidentale, dans le district de Hazafon (district Nord) à environ 2 km de la frontière libanaise. La vache a présenté des signes neurologiques et a été testée positive pour la rage à l'Institut vétérinaire Kimron à Beit Dagan. 

Le cheptel bovin n'a pas été vacciné et a été mis en quarantaine. Dans la zone de Fassula 2 cas de rage ont été signalé chez des chiens le 26 février et le 27 avril 2020. 

Au total, depuis le 1er janvier, 18 cas ont été signalés (10 chiens, 4 chacals et 4 bovins), dont 17 cas signalés le long de la frontière libanaise. 

Sources : Israeli Veterinary Services ; Promed.