Reprise des manifestations politiques à Hong Kong et contraintes du tourisme en Chine Médecine des voyages

Publié le 16 juin 2020 à 07h06

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

A Hong Kong, les manifestations qui ont eu lieu depuis le printemps 2019 à la suite du projet de loi sur l’extradition, peuvent donner lieu à des affrontements. Après une interruption de ces mouvements de protestation en début d’année liée à la crise sanitaire du Covid-19 et aux mesures de distanciation sociale, ils ont repris au mois de mai 2020 et sont toujours possibles.

Des perturbations dans la circulation et les transports en commun (y compris dans les liaisons avec l’aéroport) peuvent alors survenir et conduire à des suspensions temporaires du service. Des stations de métro peuvent être fermées (travaux de réparation suite à des actes de vandalisme) ou fermer plus tôt qu’à l’accoutumée.

Dans ces conditions, il est recommandé :

  • de se tenir à l’écart de tout rassemblement, mouvement de foule ou zone de tension susceptible de donner lieu à des violences ou affrontements ;
  • de suivre les consignes des autorités locales ;
  • de se tenir informé de l’évolution de la situation. L’usage de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre doit par ailleurs inciter les personnes souffrant d’une fragilité respiratoire à une prudence particulière en cas de risque de manifestation.

Il est à noter que les modalités de la contestation (formes évolutives de la mobilisation, imprévisibilité des actions, utilisation des réseaux sociaux) ne permettent pas d’identifier de manière efficace et systématique les horaires et lieux des rassemblements. Dans ces conditions, il relève de la responsabilité de chacun de se tenir étroitement informé de l’évolution de la situation.

Plus d’informations et coordonnées sur le site du Consulat général de France dans la rubrique « Actualités ».

Il convient enfin de noter qu’il reste très difficile de faire du tourisme en Chine actuellement et même impossible pour tout voyageur se trouvant hors de Chine en raison de la fermeture des frontières. Par ailleurs, toute arrivée en provenance de l’étranger fait l’objet d’une mise en quarantaine pour une période d’au moins 14 jours dans un lieu désigné par les autorités locales.

Toutes les mesures particulières prises localement par les provinces, les municipalités et les régions administratives spéciales sont référencées sur les sites suivants :

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.