Une nouvelle maladie transmise par les tiques en Chine Médecine des voyages

Publié le 21 juin 2011 à 13h37

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

A la date du 16 juin 2011, plus de 280 cas d'une maladie transmise par les tiques ont été observés dans les provinces du Henan, Hubei, Shandong, Anhui et Jiangsu au centre et à l'est de la Chine, selon le Center for Disease Control and Prevention chinois (CDC). Une douzaine de personnes sont mortes de la maladie ; 90 % des cas sont survenus après l'âge de 40 ans, le plus souvent chez des agriculteurs. 

Cette maladie, nommée par le CDC « syndrome de fièvre-thrombopénie », est une nouvelle maladie infectieuse causée par un Bunyavirus (famille des Bunyaviridae, genre Phlebovirus), responsable de nausées, fatigue et perte d'appétit. Le virus a été isolé du sang de deux patients et de tiques Haemaphysalis recueillies sur des chiens.

Source : Promed.