Situation épidémiologique des infections à Hantavirus aux Etats-Unis Médecine des voyages

Publié le 6 juil. 2020 à 10h18

Biographie

Médecin retraité, spécialisé en médecine des voyages. Membre de la Société de médecine des voyages (depuis 2000) Formateur en vaccinologie et médecine des voyages (depuis 2000)

Liens d'intérêt

Absence de lien d’intérêt avec les firmes pharmaceutiques

Aux Etats-Unis, le 2 juillet 2020, en Californie, le département de la santé environnementale du comté de San Diego a notifié la mise en évidence de rongeurs testés positifs pour le hantavirus

Dans la région de Campo, des responsables de la santé ont recueilli 4 souris sauvages, une souris sylvestre, une souris à brosse et 2 souris californiennes, testées positives au hantavirus

Ils ont été ajoutés aux 22 rongeurs qui ont tous été testés positifs pour le même virus cette année.

Les hantavirus ont le potentiel de causer le syndrome pulmonaire à hantavirus (HPS) aux États-Unis et la fièvre hémorragique avec syndrome rénal (HFRS) en Europe et en Asie. 

Le hantavirus impliqué dans ces souris californiennes et les précédents cas humains dans l'ouest des États-Unis est le virus Sin Nombre. Les décès humains sont dus au syndrome pulmonaire à hantavirus (HPS). 

Le syndrome pulmonaire à hantavirus correspond à plusieurs affections cliniquement proches dues à des hantavirus appartenant à la famille des Bunyaviridae (notamment les virus Hantaan, Séoul, Puumala et Dobrava-Belgrade). Ces virus ont également été identifiés en Asie et en Afrique.

La transmission par aérosol des excréments de rongeurs, hôte réservoir de virus, reste le seul moyen connu de transmission du virus à l'homme.

L'incubation de la maladie est de une à deux semaines, mais peut atteindre 8 semaines dans certains cas.

La maladie comprend cinq phases :

  • Phase fébrile
Elle est accompagnée habituellement d'un syndrome grippal et de signes digestifs. Elle dure trois à sept jours.
  • Phase hypotensive
Les signes observés sont une tachycardie, une hypoxémie et une baisse des plaquettes (thrombopénie). Cette phase peut durer deux jours.
  • Phase oligurique 
Atteinte rénale avec insuffisance rénale et protéinurie pendant trois à sept jours).
  • Phase diurétique 
Caractérisée par une diurèse abondante (polyurie) de trois à six litres par jour, pendant quelques jours à plusieurs semaines.
  • Phase de convalescence
Les symptômes s'atténuent, annonçant la guérison.

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les rongeurs. Le port de masque et de gants est indispensable pour manipuler un animal mort. Les campeurs et éco-touristes doivent éviter les contacts avec des rongeurs dans leur tente ou habitation et protéger leur nourriture de toute contamination.

Les personnes qui nettoient les zones présentant des signes de présence de rongeurs doivent respecter les précautions recommandées par les Centers for Disease Control and Prevention afin d'éviter l'exposition au virus.

Pour minimiser le risque d'infection à hantavirus, il faut suivre ces mesures simples :

  • éviter tout contact avec tous les rongeurs sauvages, leurs déjections et leurs matériaux de nidification ;
  • avant d'entrer dans une zone fermée qui peut être infestée de rongeurs, laissez-la aérer pendant au moins 30 minutes ;
  • ne pas balayer ni aspirer à sec les zones potentiellement contaminées par les rongeurs ;
  • les surfaces que les rongeurs peuvent avoir contaminées avec de l'urine ou des excréments doivent être mouillées avec une solution d'eau de Javel à 10% ou un désinfectant commercial en suivant les instructions sur l'étiquette avant de nettoyer ;
  • jeter rapidement tous les produits de nettoyage après avoir terminé et se laver soigneusement les mains et les vêtements ;
  • examiner l'extérieur des bâtiments et colmater tous les trous ou autres zones qui laisseraient les rongeurs pénétrer à l'intérieur ;
  • conserver tous les aliments en toute sécurité dans des récipients à l'épreuve des rongeurs.

Source : Promed.