Conflit armé en Azerbaïdjan, voyages déconseillés Médecine des voyages

Publié le 28 sept. 2020 à 19h52

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En septembre 2020, des affrontements armés ont eu lieu entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie. Les forces armées ont été mobilisées et le conflit continue de faire des victimes. La situation tendue risque de faire perdurer le conflit en cours.

Depuis le 27 septembre, au moins 39 personnes sont mortes dans la région du Nagorny Karabakh, plus connue sous le nom de Haut Karabakh, une province sécessionniste soutenue par l'Arménie.

La loi martiale est instaurée dans l’ensemble du pays, de même qu’un couvre-feu dans les villes de Bakou, Gandja, Soumgaït, Yevlakh et d’autres localités, à partir du 28 septembre 2020 à 00 heures. Sauf autorisation spéciale, les sorties ne seront autorisées qu’entre 6 heures et 21 heures (le couvre-feu étant de 21 heures à 6 heures).

Il est recommandé à la communauté française présente en Azerbaïdjan de ne pas s’éloigner de Bakou / péninsule d’Abchéron, de se tenir régulièrement informée de l’évolution de la situation et de rester joignable. Les ressortissants français qui ne se trouvent actuellement pas à Bakou ou dans la péninsule d’Abchéron sont invités à se signaler en appelant le +994 50 282 87 89.

Il est recommandé d'éviter tout voyage en Azerbaïdjan.

Sources : Ministère des Affaires étrangères et du commerce international du Canada ; France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.