Un nouveau cas d'infection à virus Jamestown Canyon signalé au New Hampshire, Etats-Unis Médecine des voyages

Publié le 5 oct. 2020 à 22h39

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis, le Department of Health and Human Services du New Hampshire a annoncé le 2 octobre qu'un adulte résidant à Epsom a été testé positif pour le virus Jamestown Canyon (JCV). Il s'agit du 4ème cas rapporté dans l'Etat cette année.

Le patient a été hospitalisé avec de la fièvre, des douleurs abdominales et cervicales, et un mal de tête. 

Le virus Jamestown Canyon est un Orthobunyavirus du sérogroupe Californie transmis d'avril à septembre par différentes espèces de moustiques (Aedes, Culex) aux États-Unis et au Canada. On décompte en moyenne 13 cas par an aux États-Unis, dont plus de la moitié sont diagnostiqués dans les états du Wisconsin et du Minnesota.

Après une incubation de 2 jours à 2 semaines apparaissent des symptômes non spécifiques avec maux de gorge, écoulement nasal et toux, suivis d'une fièvre, de maux de tête et de vomissements. La maladie neuro-invasive (méningite, encéphalite) se produit dans les deux tiers des cas signalés et se caractérise par des céphalées, une rigidité de la nuque, une altération de l'état mental et un coma. Les décès en lien avec l'infection sont rares.

Pour éviter l'infection, il est recommandé de mettre en place les mesures de Protection personnelle antivectorielle:

  • appliquer des insectifuges qui contiennent l'ingrédient actif DEET ou d'autres produits approuvés par l'EPA sur la peau ou les vêtements exposés ;
  • suivre toujours le mode d'emploi du fabricant ;
  • porter des chemises à manches longues et des pantalons longs de couleur claire lorsque vous êtes à l'extérieur ;
  • appliquer un insectifuge sur les vêtements pour éviter les piqûres ;
  • maintenir le moustiquaire des fenêtres et des portes pour aider à garder les moustiques à l'extérieur ;
  • vider l'eau des sites de reproduction des moustiques autour de la maison, comme les seaux, les piscines pour enfants non utilisées, les vieux pneus ou les sites similaires où les moustiques pondent leurs œufs.

Source : ProMED.