Deuxième cas fatal d'encéphalite équine de l'Est aux Etats-Unis (Michigan) Médecine des voyages

Publié le 5 oct. 2020 à 15h56

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Etats-Unis, les autorités sanitaires du Michigan ont annoncé qu'un habitant du comté de Montcalm est décédé le 2 octobre 2020 d'encéphalite équine de l'Est (EEE).

Il s'agit du deuxième décès de l'année 2020 en lien avec l'EEE aux États-Unis.

Depuis le début de l'année 2020, 10 cas humains (38 en 2019) ont été identifiés aux États-Unis dont 2 décès (19 en 2019). Quatre états sont touchés :

  • Le Massachusetts compte à ce jour 5 cas (12 en 2019) diagnostiqués respectivement le 20 juillet dans le comté de Plymouth (nouvelle 16087 mesvaccins.net), le 1 août dans le comté de Hampden (nouvelle 16190 mesvaccins.net), le 14 août dans le comté de Plymouth (nouvelle 16245 mesvaccins.net), le 28 août dans le comté de Norfolk et le 10 septembre dans le comté de Bristol
  • Le Wisconsin (0 cas en 2019) dénombre 2 cas : le 2 septembre dans le comté d'Eau Claire et le 4 septembre dans celui de Chippewa, la patiente infectée étant décédée
  • Le Michigan (10 cas en 2019) décompte 2 cas identifiés le 15 septembre dans le comté de Barry et le 2 octobre dans le comté de Montcalm, ce patient étant décédé.
  • Indiana (1 cas en 2019) : 1 cas le 18 septembre dans le comté de La Porte.

En 2020, l'État du Michigan a confirmé 36 cas d'EEE chez des animaux (27 en 2019) dans 15 comtés. Le virus EEE a été très actif cet été dans le Michigan, y compris dans le comté de Montcalm où il y a eu 8 cas chez des chevaux et maintenant un cas humain. 

Les responsables de la santé exhortent chacun à prendre des mesures de prévention contre les piqûres de moustique qui constituent les mesurent de prévention les plus efficaces vis à vis des virus transmis par les moustiques comme le virus de l'EEE et le virus West Nile.

Source : ProMED.