Intoxication collective par l'eau contaminée au baryum dans la province de l'Hubei (Chine) Médecine des voyages

Publié le 12 oct. 2020 à 15h40

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Chine, dans la province du Hubei, plus de 20 résidents des villages de Pengchang Daling, Magou et Xiaxin, rattachés à la ville de Xiantao, ont développé le 1er octobre 2020 des vomissements et d'autres symptômes après le dîner. La présence de baryum dans l'eau potable est suspectée être consécutive à une fuite de produit chimique d'une entreprise locale. Le 10 octobre, un des patients est hospitalisé en service de soins intensifs, inconscient et sous respirateur au 9ème jour de son coma. Un autre est hospitalisé.

Le baryum est un métal qui se trouve généralement sous une forme insoluble dans l'eau (sulfate de baryum ou carbonate de baryum). Le sulfate de barium est non toxique, il a été utilisé en toute sécurité comme agent de radiocontraste aux rayons X pour l'imagerie du tractus gastro-intestinal. Les composés de baryum hydrosolubles (hydroxyde de baryum) fabriqués sont toxiques et peuvent provoquer après ingestion des symptômes gastro-intestinaux, une hypokaliémie, des problèmes cardiovasculaires et musculaires. Le carbonate de baryum peut également entraîner une toxicité après ingestion.

Source : ProMED.