Deux cas d'infection virus West Nile chez des chevaux en Autriche Médecine des voyages

Publié le 12 oct. 2020 à 22h07

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Autriche, le Chief Veterinary Officer, Verbrauchergesundheit a notifié le 6 octobre 2020 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) un cas d'infection à virus West Nile (WN ou virus du Nil occidental) découvert le 20 septembre chez un cheval à l'Université de médecine vétérinaire de Vienne. Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire (RT-PCR en temps réel) à l'Agence autrichienne pour la santé et la sécurité alimentaire (AGES) (Laboratoire national).

Le 9 octobre, un deuxième cas équin d'infection à virus WN a été notifié à l'OIE. Il s'agissait d'un cas unique découvert le 1 octobre dans un élevage de 110 chevaux de la ville de Gänserndorf en Basse Autriche. Le diagnostic a été confirmé par sérologie le 8 octobre par l'AGES. Un événement identique survenu dans la même ville avait été notifié à l'OIE en septembre 2019.

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).