Le foyer de fièvre de la vallée du Rift s'étend en Mauritanie Médecine des voyages

Publié le 13 oct. 2020 à 20h47

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Mauritanie, les autorités sanitaires avaient signalé au début du mois d'octobre 2020 des cas humains de fièvre de la vallée du Rift (FVR) (5 cas dont 2 décès) dans deux régions du pays (nouvelle n°16442 du 5 octobre 2020).

Au 5 octobre 2020, 88 échantillons de cas suspects avaient été envoyés à l'Institut national de recherche en santé publique : 36 cas étaient confirmés par PCR et sérologie, 46 étaient négatifs et 6 échantillons sont toujours en attente de résultats. Treize décèsont été signalés parmi les cas confirmés (taux de létalité de 36 %). Les cas confirmés étaient localisés dans 9 régions (Adrar, Assaba, Brakna, Hodh Elchargui, Hodh El Gharby, Tagant, Trarza, Gorgol et Noukchott Sud).

La surveillance continue de la FVR au niveau animal a confirmé l'existence de foyers dans les régions de l'Assaba, du Tagant, du Brakna, du Trarza et du Hodh Elgharbi. L'analyse de 165 échantillons prélevés entre le 16 et le 23 septembre 2020 confirmait une infection chez 33 camélidés, 4 petits ruminants et 6 bovins.

Source : Outbreak News Today.