Cas de fièvre de la vallée du Rift chez une antilope au Sénégal Médecine des voyages

Publié le 17 oct. 2020 à 21h12

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Sénégal le Ministère de l'Elevage et des Productions animales a notifié le 15 octobre 2020 à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) un cas de fièvre de la vallée du Rift chez une antilope chevaline (Hippotragus equinus) découvert le 3 octobre dans une réserve privée avec des points d'eau permanents dans le quartier de Bango à Saint-Louis, département de Saint Louis

L'antilope malade présentait des signes cliniques (hyperthermie, inappétence et abattement). A sa mort, l'autopsie a révélé : un ictère des muqueuses buccales et oculaires, des muscles, du mésentère et des viscères abdominaux ; des hémorragies des viscères ; une hypertrophie de la rate, du foie et de la vésicule biliaire.
Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire (RT-PCR en temps réel) au Laboratoire national de l'Élevage et de Recherches vétérinaires.

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).