Troubles sécuritaires en Guinée Médecine des voyages

Publié le 23 oct. 2020 à 12h00

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Guinée, le scrutin présidentiel du 18 octobre s’est déroulé dans un calme relatif. Les annonces successives, à partir du 19 octobre, du Chef du principal parti d’opposition et candidat à l’élection présidentielle, Cellou Dalein Diallo, se déclarant vainqueur, puis de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), publiant des résultats partiels donnant le Président Alpha Condé en tête, ont entraîné des heurts entre militants et forces de l’ordre à Conakry et dans un certain nombre de localités en province. On dénombre à ce stade quelques victimes. La situation demeure très tendue.

Il est fortement recommandé, à Conakry, comme en province, de se tenir régulièrement informé de la situation, de limiter les déplacements, d’éviter les déplacements nocturnes et de se tenir éloigné des attroupements.

A Conakry, il convient impérativement d’éviter les déplacements sur l’axe Le Prince.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.