Le Costa Rica rapporte 27 décès par intoxication à l'alcool méthylique Médecine des voyages

Publié le 26 oct. 2020 à 16h10

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Les autorités du Costa Rica ont annoncé la saisie de 7 450 litres d'alcool frelaté au méthanol liés au produit "Guaro Fiesta Blanca". Selon les dernières données de l'unité de surveillance sanitaire du ministère de la santé, il y a 63 cas suspects d'empoisonnement au méthanol, dont 27 sont morts.

Les décès, tous survenus en octobre, concernent 24 hommes et 3 femmes âgés de 23 à 75 ans, dont 17 sont originaires de San José, 2 d'Alajuela, 5 de Cartago et 3 font l'objet d'une enquête.
Le ministère de la santé continue à mener des opérations interinstitutionnelles sur l'ensemble du territoire national afin de réduire l'exposition des consommateurs aux produits frelatés. À ce jour, 117 établissements au total ont été inspectés, où 15 610 produits ont été saisis et 10 189 conteneurs ont été séquestrés.

Il est rappelé au public que l'alerte sanitaire lancée pour la vente de produits frelatés au méthanol est toujours en vigueur, avec des étiquettes faisant allusion à "Guaro Chonete", "Guaro Cuerazo", "Guaro Sacheto", "Guaro Gran Apache", "Red Star Aguardiente" , "Guaro Montano", "Barón Rojo Aguardiente", "Timbuka Aguardiente", "Molotov Aguardiente" et "Guaro Fiesta Blanca". 

Rappels sur l'intoxication au méthanol :

L'alcool méthylique est utilisé comme substitut de l'éthanol dans un grand nombre de boissons alcoolisées frelatées dans de nombreuses régions du monde en développement.
Le méthanol (alcool de bois) est produit à partir de la distillation destructive en bois. La formation de deux métabolites toxiques, le formaldéhyde et l'acide formique, provoque l'empoisonnement au méthanol.

L'apparition des symptômes varie entre 40 minutes et 72 heures après l'ingestion. Les signes cliniques peuvent inclure des maux de tête, vertiges, léthargie, une vision floue, une diminution de l'acuité visuelle, et une photophobie (sensibilité à la lumière). Un coma et des convulsions apparaissent dans les cas graves. Des décès ont été signalés après l'ingestion de 15 ml ou 3 cuillères à café d'une solution à 40 %. La consommation d'un volume plus faible peut provoquer une cécité.
Les complications neurologiques et ophtalmologiques sont les plus fréquentes et surviennent avec des taux sériques de méthanol supérieurs à 20 mg / dl. Le pronostic de l'empoisonnement au méthanol est en corrélation avec la quantité de méthanol consommé. La dose létale minimale de méthanol chez l'adulte est de 1 mg/kg de poids corporel.

Source : Outbreak News Today.