Restrictions du trafic aérien vers Bonaire, Saint-Eustache et Saba Médecine des voyages

Publié le 4 déc. 2020 à 15h11

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le ministère des affaires étrangères des Pays-Bas a annoncé l'extension des restrictions sur les vols directs vers Bonaire, Saint-Eustache et Saba. Sur la base d'informations actualisées de l'Institut national néerlandais pour la santé publique et l'environnement (RIVM), le gouvernement néerlandais a décidé de prolonger les restrictions sur le trafic aérien de passagers vers ces lieux jusqu'au 15 décembre 2020, à 18h00 (heure locale).

La liste des pays auxquels s'applique l'interdiction d'entrée à Bonaire, Saint-Eustache et Saba a donc été mise à jour sur la base du dernier audit des zones à haut risque réalisé par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA).

Le gouvernement néerlandais a décidé que l'interdiction s'applique aux pays suivants :
1. Tous les pays de l'Union européenne, à l'exception des Pays-Bas et de l'Allemagne.
2. Le Royaume-Uni
3. Tous les pays de l'hémisphère occidental à l'exception d'Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, de Saint-Christophe-et-Nevis, d'Antigua-et-Barbuda.

Toutefois, il est recommandé de procéder à toutes les vérifications nécessaires avant le voyage, en contactant les autorités diplomatiques et consulaires des Pays-Bas.

Source : Viaggiare Sicuri, Ministero degli Affari Esteri e della Cooperazione Internazionale