Cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) dans un élevage bovin en Espagne Médecine des voyages

Publié le 9 jan. 2021 à 14h27

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Espagne, le Ministerio de Agricultura, Pesca y alimentación a notifié le 7 janvier 2021à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) un cas d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) dans un élevage de 353 bovins à Viniegra de Arriba, dans la communauté autonome de La Rioja.

Le 22 décembre 2020, le Laboratoire central vétérinaire d'Algete, Madrid (Laboratoire national de référence pour les ESB, agréé selon la norme UNE-EN ISO/IEC 17025) a reçu un échantillon de tissu nerveux prélevé chez une vache de 17 ans suspectée d'être infectée par l'ESB envoyé par le laboratoire régional de santé animale de La Rioja, (laboratoire régional officiel).

L'encéphalopathie spongiforme bovine est un trouble neurologique progressif du bétail résultant d'une infection par un agent transmissible inhabituel appelé prion.
La nature de l'agent transmissible n'est pas bien comprise. Actuellement, la théorie la plus acceptée est que l'agent est une forme modifiée d'une protéine normale appelée protéine prion. Pour des raisons encore inconnues, la protéine prion normale se transforme en une forme pathogène (nocive) qui endommage le système nerveux central des bovins.

Source : Organisation mondiale de la santé animale (OIE).