Coup d'état en Birmanie Médecine des voyages

Publié le 1 fév. 2021 à 16h55

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Birmanie, après des jours de rumeurs, l'armée s'empare du pouvoir et vient de signer son quatrième coup d'Etat en soixante-trois ans. L'état d'urgence a été déclaré pour un an et le vice-président, Myint Swe, a été nommé président par intérim.
Le 1 février 2021, l'armée a arrêté San Suu Kyi et a mis en détention des représentants du gouvernement élu.
L'accès à Internet et aux services de télécommunications a été suspendu dans plusieurs régions. Certaines sources rapportent que les vols intérieurs et les services à l'aéroport international de Yangon ont également été suspendus.

La situation demeure incertaine et pourrait se dégrader rapidement. Des manifestations et des troubles civils pourraient survenir.
Si vous êtes en Birmanie :

  • restez à l'intérieur et faites-vous discret;
  • évitez toutes les manifestations et les grands rassemblements;
  • consultez les médias locaux pour rester au courant de l'évolution de la situation;
  • suivez les directives des autorités locales.

Sources : Ministère des Affaires étrangères et du commerce extérieur du Canada ; Médias.