La fièvre de Lassa poursuit sa progression au Nigeria Médecine des voyages

Publié le 25 fév. 2021 à 21h53

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Nigeria, le Nigeria Centre for Disease Control (NCDC) a signalé un nombre supplémentaire de cas confirmés de fièvre de Lassa au cours de la semaine 7/2021, ce qui porte à 102 le nombre de cas cumulés de fièvre de Lassa en 2021. En outre, trois décès supplémentaires ont été signalés, ce qui porte le nombre de décès à 22 pour les sept premières semaines de 2021.
Ces chiffres sont nettement inférieurs au nombre de cas et de décès confirmés observés au cours de l'année record de 2020, où 586 cas et 103 décès avaient été signalés au cours de la même période.

Au total, pour 2021, 8 États ont enregistré au moins un cas confirmé dans 32 zones de gouvernement local. Sur l'ensemble des cas confirmés, 85 % proviennent des États d'Edo (49 %), d'Ondo (25 %) et de Taraba (11 %). Le taux d'incidence réel au Nigeria est inconnu, mais les taux de létalité varient entre 3 et 42 % (et au cours des deux dernières années, ils sont restés entre 20 et 25 %). 

Source : Outbreak News Today.