Cas autochtones de fièvre typhoïde à Salmonella enterica serotype Typhi ultrarésistantes (XDR) aux États-Unis Médecine des voyages

Publié le 5 mar. 2021 à 22h44

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux États-Unis, le 12 février 2021, le Réseau d'alerte sanitaire des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) a signalé des cas d'infection à Salmonella enterica sérotype Typhi ultrarésistant (XDR) aux antibiotiques chez des patients américains n'ayant pas quitté les États-Unis. Dans ce pays, environ 350 à 400 cas de fièvre typhoïde sont notifiés chaque année.

Au 14 janvier 2021, 71 cas d'infection à S. Typhi XDR ont été identifiés à partir d'échantillons obtenus entre le 9 février 2018 et le 16 novembre 2020. Pour 67 patients un antécédent de voyage avait été recherché : 58/67 (87 %) avaient voyagé au Pakistan dans les 30 jours précédant le début de la maladie ; 9/67 (13%) ont déclaré qu'ils n'avaient pas quitté les États-Unis. Les échantillons de ces neuf patients ont été obtenus entre le 7 novembre 2019 et le 7 octobre 2020, dont 8 en 2020. Ces patients vivaient dans les états de New York (3), de Californie (2), de l'Illinois (1), du Maryland (1), du New Jersey (1), et du Texas (1). Les souches de S. Typhi isolées chez ces 9 patients ont montré le même profil de résistance que celui décrit au Pakistan. Le CDC n'a pas identifié de liens entre ces patients ni de source commune d'infection.

Pour l'année 2020, la déclaration des cas d'infections à S. Typhi aux États-Unis n'est pas encore terminée. Parmi les 11 patients infectés par S. Typhi sans antécédent de voyage, 8 ont été infectés par le S. Typhi XDR, un patient a été infecté par le S. Typhi non-XDR, et des tests de sensibilité sont en cours pour deux autres.

En 2016, une importante épidémie d'infections à S. Typhi XDR a débuté dans la province du Sindh, au Pakistan. Les souches de S. Typhi XDR sont résistantes aux antibiotiques généralement recommandés pour traiter la fièvre typhoïde, notamment l'ampicilline, la ceftriaxone, le chloramphénicol, la ciprofloxacine et le triméthoprime-sulfaméthoxazole, et conservent une sensibilité aux carbapénèmes et à l'azithromycine. Avant l'apparition de l'épidémie au Pakistan, aucun cas d'infection à S. Typhi résistant à la ceftriaxone n'avait été identifié aux États-Unis. Un groupe d'infections à S. Typhi résistantes à la ceftriaxone en rapport avec l'Irak a par ailleurs été signalé aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Recommandations : Face à cette situation le CDC a émis un ensemble de recommandations.

Le choix du traitement antibiotique probabiliste instauré en cas de suspicion de fièvre typhoïde tiendra compte des éléments suivant en attendant le résultat de l'antibiogramme :

  • En l'absence de voyage hors des États-Unis dans les 30 derniers jours, le traitement initial reposera sur une carbapénème ou de l'azithromycine, le risque d'infection par une souche XDR ne pouvant être exclu ;
  • En cas de séjour au Pakistan dans les 30 derniers jours, le traitement initial reposera sur une carbapénème ou de l'azithromycine, le risque d'infection par une souche XDR étant élevé ;
  • En cas de séjour en Irak dans les 30 derniers jours, le traitement initial reposera sur une carbapénème ou de l'azithromycine, car il existe un risque d'infection par une souche résistante ou de sensibilité diminuée à la ciprofloxacine, quelques souches étant également résistantes à l'ampicilline et la ceftriaxone ;
  • En cas de voyage dans un pays autre que l'Irak et le Pakistan dans les 30 derniers jours, le traitement reposera sur la ceftriaxone.

Pour les voyageurs, le CDC recommande la vaccination pour les personnes qui se rendent dans des endroits où la fièvre typhoïde est courante. Les vaccins contre la fièvre typhoïde n'étant pas efficaces à 100 %, les voyageurs doivent toujours adopter des pratiques d'alimentation et de boisson sûres pour éviter l'infection.

Source : Centers for Disease Control and Prevention (CDC)