Pollution atmosphérique au Népal Médecine des voyages

Publié le 8 avr. 2021 à 21h03

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le Népal est actuellement classé parmi les pays les plus pollués au monde, la pollution atmosphérique atteignant début avril des valeurs de plus de 300 microgrammes de particules par mètre cube, niveau considéré comme dangereux pour la santé.

Le pays connaît sa pire saison de feux de forêt depuis près de dix ans, d'énormes brasiers faisant rage à travers le pays, enveloppé d'une nuée brunâtre, selon les autorités. La faible visibilité, du fait d'une épaisse couche de fumée recouvrant la ville de Katmandou, a par ailleurs affecté l'aéroport de Katmandou. Cela a conduit à un retard de certains vols internationaux et à une fermeture temporaire de l'aéroport.

Les autorités népalaises recommandent de ne sortir qu'en cas de nécessité. Pour plus d'information sur la pollution atmosphérique, consulter la rubrique Santé.

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.