L'épidémie de paludisme se poursuit au Burundi Médecine des voyages

Publié le 8 mai 2021 à 22h06

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Depuis le 1er janvier 2019, le ministère de la Santé du Burundi a signalé près de 6 millions de cas de paludisme (sur une population totale d'environ 12 millions), avec plus de 1 800 décès.

Recommandations pour les voyageurs (Recommandations sanitaires 2020 pour les voyageurs : à l’attention des professionnels de santé)

Au Burundi, lransmission du paludisme a lieu toute l’année dans tout le pays avec une prédominance de Plasmodium falciparum.

La prévention du paludisme pour les voyageurs repose sur un triptyque :

  • Protection personnelle anti-vectorielle (protection contre les piqures de moustiques), qui reste la base de la prévention du paludisme.
  • Dans des situations de risque élevé, sur une chimioprophylaxie antipaludique qui doit être adaptée individuellement au voyageur selon le type de voyage et ses conditions de déroulement. Dans le cadre de la prévention du paludisme a P. falciparum, l’association atovaquone-proguanil et la doxycycline sont les traitements recommandés en première intention. Compte tenu de ces effets indésirables potentiellement graves, la mefloquine ne devra être envisage dans la chimioprophylaxie du paludisme que si le bénéfice est jugé supérieur au risque par le médecin prescripteur en charge du patient.
  • Une consultation en urgence, pour toute fièvre survenant dans les 2 mois suivant le retour de zone d’endémie palustre, car le respect de ces recommandations ne garantit pas une protection absolue, 

Source : Outbreak News Today.