Situation de la dracunculose en 2011 Médecine des voyages

Publié le 12 août 2011 à 13h43

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

L'organisation mondiale de la santé fait le point sur la situation de la dracunculose en 2011.

Cycle parasitaire et données épidémiologiques :

 La dracunculose est une filariose, maladie parasitaire également appelée ver de Guinée, ver d'Afrique ou filariose de Médine. Le ver parasite responsable de cette maladie est appelé Dracunculus medinensis. Il est présent dans des crustacés microscopiques, les cyclopes, vivant dans l'eau stagnante. La femelle est le plus gros parasite qui puisse se loger dans les tissus humains, elle peut mesurer jusqu'à un mètre de long et 2 mm de diamètre. L'ingestion d'eau non filtrée peut entrainer l'ingestion de ce parasite hébergé par les cyclops (minuscules crustacés). Ces larves gagnent ensuite l'intestin grêle puis sont disséminées à l'intérieur du corps. Environ un an après l'ingestion, le parasite se déplace à l'intérieur du corps avant de sortir, dans plus de 80 % des cas, au niveau du pied ou par le bas des jambes, parfois au niveau des bras.

Depuis le début de l'année 2011, 425 cas suspects de dracunculose ont été signalés dans 11 pays africains: Ethiopie (146), Ghana (109), Mali (11), Soudan (48), Burkina Faso (2), Tchad (19), Côte d'Ivoire (1), Kenya (1), Niger (55), Nigéria (16) et Togo (17).

Signes cliniques

Lors de la sortie du  parasite hors de l'organisme humain,  il se produit la formation d'un œdème extrêmement douloureux, puis d'une bulle et d'une ulcération. La perforation de la peau s'accompagne de fièvre, de nausées et de vomissements. La maladie peut souvent durer des mois.

Prévention

Elle est facile à mettre en place par filtrage de l'eau (à travers un linge) ou par ébullition avant de la consommer.