Importante épidémie de salmonellose liée aux melons touchant plus de 10 pays Médecine des voyages

Publié le 1 juin 2021 à 16h54

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Les melons ont été liés à une épidémie de salmonellose à Salmonella Braenderup qui a touché 200 personnes dans plus de 10 pays depuis la fin du mois de mars 2021. 

Des cas ont été signalés en Allemagne (49 cas), en Belgique (42 cas), au Danemark (27 cas), en Finlande (5 cas), en France (1 cas),  en Irlande (4 cas), en Norvège (5 cas), aux Pays-Bas (13 cas), au Royaume-Uni (52 cas), en Suède (22 cas) et en Suisse (15 cas).  Un cas a été signalé au Canada chez une personne n'ayant pas quitté le pays. La République tchèque (4 cas) et l'Espagne (2 cas) ont également enregistré des infections récentes à Salmonella Braenderup, mais on ne sait pas encore si elles appartiennent à cette épidémie.

Trois types de melons en provenance de trois pays seraient en cause : En Europe, l'Agence des normes alimentaires (FSA) a indiqué qu'il s'agirait de melons entiers de type melon miel, cantaloup et galia provenant du Costa Rica, du Honduras ou du Brésil.

Source : Food Safety News.