Epidémie de choléra en Somalie Médecine des voyages

Publié le 15 août 2011 à 15h53

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), après la sécheresse et la famine, la Somalie, et en particulier sa capitale, Mogadiscio, fait face aujourd'hui à une épidémie de choléra. Dans le seul hôpital Banadir de Mogadiscio, 4 272 cas de diarrhée aqueuse aiguë et 181 décès reliés au choléra ont été enregistrés, a confirmé l'OMS lors d'une conférence de presse des Nations unies, le 12 août 2011, à Genève.
Ces chiffres constitueraient une hausse de 11% par rapport au nombre de 3 839 cas recensés la semaine dernière par l'OMS, et une augmentation de plus de 100% par rapport à 2010. Les responsables de l'agence onusienne se disent préoccupés par la propagation dans le reste du pays de cette infection , liée à l'absence d'accès d'eau potable , aux mouvements de
population et aux faibles défenses des jeunes enfants souffrant de faim face à la maladie.

Selon l'OMS, la moitié des victimes du choléra sont des enfants de moins de 2 ans. Environ 100 000 Somaliens fuyant la famine se trouvent aujourd'hui dans des camps de Mogadiscio, selon un responsable du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Source: Promed