Foyer d'infections à Hantavirus au Chili Médecine des voyages

Publié le 16 août 2011 à 11h46

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Le Ministère de la santé du Chili a confirmé la présence d'un foyer d'infections à Hantavirus dans la région de Bio-Bio : 8 cas de syndromes cardio-pulmonaires dus à un hantavirus ont été enregistrés récemment. A Hualqui (province de Concepcion, région de Bio-Bio) deux personnes sont décédées (diagnostic non encore confirmé), et une autre à Cochamo (province de Llanquihue, région de Los Lagos).
Bien que l'hantavirus responsable de ces cas et de ceux déjà rapportés au Chili ne soit pas mentionné, il est presque certain qu'il s'agisse du virus Andes dont le réservoir est le rongeur Oligoryzomys longicaudatus. Le virus est transmissible à l'homme par l'intermédiaire d'aérosols de poussières souillées par les déjections des rongeurs.
Des mesures ont été prises dans 3 régions où ont été signalés des cas : Bio-Bio, Los Lagos et Aysen. 

 

Source : Promed