Prudence au Tchad : déplacements à l’intérieur du pays déconseillés Médecine des voyages

Publié le 21 juin 2021 à 15h53

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Au Tchad, des attaques de « coupeurs de routes » ont été signalées récemment sur les axes routiers interurbains dans la moitié sud du pays. Les déplacements à l’intérieur du pays, qui doivent être limités autant que possible, nécessitent la présence d’une escorte des Forces de défense et de sécurité.

Il existe actuellement un risque élevé d’enlèvement par des groupes terroristes, ciblant prioritairement les Occidentaux et les ONG, dans la région du Lac Tchad (axe reliant Bol et Baga Sola). Les déplacements dans cette zone doivent impérativement être évités jusqu’à nouvel avis.

Pour rappel, les déplacements au Tchad sont déconseillés sauf raison impérative (orange sur la carte sécuritaire) voire formellement déconseillés (rouge).

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères.