Activité accrue du volcan Taal aux Philippines Médecine des voyages

Publié le 2 juil. 2021 à 16h02

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux Philippines, depuis le 1er juillet 2021 à 15h16 locales, une éruption phréatomagmatique de courte durée s'est produite au Cratère Principal du volcan Taal situé dans la province de Batangas.  Au cours des dernières 24 heures, le réseau volcanique Taal a enregistré vingt-neuf (29) séismes volcaniques, dont un séisme de type explosion, vingt-deux séismes volcaniques de basse fréquence et deux tremblements volcaniques.

Le niveau d'alerte 3 (troubles magmatiques) prévaut désormais sur le volcan Taal. Il est rappelé au public que l'ensemble de l'île du volcan Taal est une zone de danger permanent (ZDP), et que l'entrée sur l'île ainsi que dans les barangays à haut risque d'Agoncillo et de Laurel doit être interdite en raison des risques de courants de densité pyroclastique et de tsunami volcanique en cas de fortes éruptions. 

Toutes les activités sur le lac Taal doivent être interdites pour le moment. Il est conseillé aux communautés situées autour des rives du lac Taal de rester vigilantes, de prendre des mesures de précaution contre les cendres et le vog aéroportés et de se préparer calmement à une éventuelle évacuation si les troubles s'intensifient. 

Les autorités locales ont donné l'ordre d'évacuer les barangays d'Agoncillo et de Laurel. Une éruption violente pourrait se produire et des cendres pourraient affecter les régions environnantes, y compris la région métropolitaine de Manille et l'aéroport international Ninoy Aquino.

Si vous êtes présent dans la région :

  • Suivez les instructions des autorités locales.
  • Surveillez les médias locaux pour rester au courant de l'évolution de la situation.

Source : Philippine Institute of Volcanology and Seismology.