Deux cas de fièvre jaune confirmés en République démocratique du Congo Médecine des voyages

Publié le 28 juil. 2021 à 23h32

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Deux cas de fièvre jaune chez des personnes originaires de la République démocratique du Congo (RDC) ont été testés positifs par le test de neutralisation par réduction de plaque (PRNT) au Centre Pasteur du Cameroun (CPC) le 18 juillet, selon un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

  • Le premier cas est un homme de 34 ans de la zone de santé d'Abuzi, province du Nord-Ubangi en RDC dont la date d'apparition des symptômes était le 20 février 2021 avec fièvre, vomissements, douleurs abdominales, douleurs dorsales et asthénie physique. La jaunisse est apparue le 25 février.
  • Le deuxième cas est une femme de 47 ans non vaccinée contre la fièvre jaune de la zone de santé du territoire d'Ango, province de Bas Uele. Ses premiers symptômes sont apparus le 7 mai 2021.

En outre, les résultats de confirmation sont en attente pour trois autres cas présumés positifs provenant des provinces de l'Équateur, de Kinshasa et du Nord-Ubangi.

Source : Outbreak News Today.