Le conflit armé se poursuit en Ethiopie Médecine des voyages

Publié le 6 août 2021 à 16h18

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Ethiopie, les affrontements se poursuivent entre les forces tigréennes et les forces gouvernementales et locales, y compris au nord de la région Amhara. En conséquence, le nord des districts Nord Gondar, Wag Hemra et Nord Wollo frontaliers avec la région du Tigré, y compris la ville de Weldiya et les sites touristiques (cité monastique de Lalibela, parc national du Simien autour de Debark et des monts Simien), sont formellement déconseillés.
Le 5 août 2021, les forces tigréennes ont pris la ville de Lalibela. Des combats sont susceptibles de se poursuivre dans la zone.

Dans ce contexte, il est recommandé aux Français qui se trouveraient dans le nord de la région Amhara de se faire connaître auprès de l'ambassade (par mail : contact@ambafrance-et.org ou par téléphone : +251 911 20 88 95).

Source : France Diplomatie, Ministère de l'Europe et des affaires étrangères.