Intoxication alimentaire à Clostridium perfringens en Alaska liée à des sandwichs cubains Médecine des voyages

Publié le 17 août 2021 à 15h06

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux États-Unis, les responsables de la santé de l'Alaska ont retracé la source d'une épidémie d'origine alimentaire qui a touché des dizaines de travailleurs hospitaliers à Homer. Le ministère de la Santé et des Services sociaux a déclaré dans un communiqué que la consommation de sandwichs cubains était en cause. Les experts ont déterminé que l'incident d'Homer était probablement dû à la contamination de la viande composant les sandwichs par Clostridium perfringens.

Rappels sur Clostridium perfringens :

Clostridium perfringens est une bactérie qui se trouve couramment dans les intestins des humains et des animaux, ainsi qu'au sein de l'environnement dans le sol, les eaux usées ou la poussière.
Une personne peut être infectée par Clostridium perfringens en consommant des aliments contaminés. Une fois dans les intestins, les bactéries produisent des toxines, lesquelles sont responsables de la maladie chez l'humain.

Les symptômes d'une infection à Clostridium perfringens apparaissent généralement de dix à douze heures après l'exposition à la bactérie et durent généralement 24 heures, mais peuvent perdurer jusqu'à une ou deux semaines. Il s'agit surtout de troubles gastro-intestinaux (douleurs et ballonnements abdominaux, flatulences, diarrhée abondante et aqueuse, nausées). L'infection n'entraîne généralement pas de vomissements ni de fièvre.
L'infection à Clostridium perfringens ne se transmet pas d'une personne à l'autre.

Une bonne hygiène et des habitudes de préparation et de manipulation des aliments qui assurent leur salubrité sont essentielles pour prévenir la propagation de Clostridium perfringens. Il est conseillé de bien cuire tous les aliments, de les conserver à une température égale ou inférieure à 4 °C, ou au chaud à une température égale ou supérieure à 60 °C.

Source : Food Safety News.