Les expositions humaines à la rage continuent d'être signalées aux Etats-Unis Médecine des voyages

Publié le 16 août 2021 à 19h46

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Deux États des États-Unis signalent à nouveau des expositions humaines à la rage.

  • Dans l'Alabama 3 personnes ont été soignées pour exposition à la rage après une attaque de raton laveur qui présentait des signes manifestes de la maladie.
  • Dans l'Alabama encore, une femme de Prattville a subi un traitement vaccinal post exposition après avoir été griffée par un chat errant sur Durden Road. Le chat a été testé positif pour la rage selon le service vétérinaire du Département de la santé publique de l'État de l'Alabama.
  • En Caroline du Sud, le South Carolina Department of Health and Environmental Control (SCDEC) a demandé le 23 juillet 2021 à toute personne qui pense être entrée en contact avec un chiot enragé du Central Savannah River Area  de contacter le bureau DHEC du comté d'Aiken ou du comté de Florence. Le chiot pit-bull marron et blanc a été testé positif à la rage et toute personne ayant été en contact avec la salive du chiot peut avoir été exposée à la rage et doit consulter un médecin. 

Source : ProMED.