Mon carnet de vaccination électronique
Pour être mieux vacciné, sans défaut ni excès

Etats-Unis : vacciner contre le pneumocoque pour éviter les infections secondaires à la grippe pandémique

Publié le 16 nov. 2009 à 23h43

Biographie

- Professeur agrégé enseignant à l'École du Val-de-Grâce et à l'Université de Bordeaux.

Liens d'intérêt

- Aucune perception de rémunération ou de tout autre avantage de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.
- Aucune rémunération ou avantages reçus de l'industrie pharmaceutique.
- Déclaration mise à jour le 10 décembre 2018.

Les "Centers for disease control and prevention" (CDC) recommandent d'administrer une dose de vaccin pneumococcique à toutes les personnes âgées de 65 ans et plus et aux personnes âgées de 2 à 64 ans présentant des facteurs de risque. Tous les enfants âgés de moins de 5 ans devraient continuer à recevoir le vaccin pneumococcique conjugué, en accord avec les recommandations préexistantes. 

En effet, le pneumocoque demeure une cause majeure de maladies et de décès évitables par la vaccination aux Etats-Unis. La surveillance des infections bactériennes a montré que la fréquence des infections graves à pneumocoque était anormalement élevée lorsque le nombre de patients hospitalisés pour grippe augmentait, suggérant l'implication de la grippe pandémique dans la survenue d'infections secondaires.


Maladies : Grippe A(H1N1)pdm09 Pneumocoque