Plusieurs cas d'infection à virus West Nile signalés chez des équidés aux Etats-Unis Médecine des voyages

Publié le 13 sept. 2021 à 14h54

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

Aux États-Unis, les autorités sanitaires ont rapporté récemment plusieurs cas d'infection à virus West Nile (WN, ou virus du Nile occidental) chez des équidés.

  • En Caroline du Nord, un cas a été signalé chez un âne non vacciné dans le comté de Guilford.
  • Dans l'Idaho, le laboratoire de santé animale du Département de l'agriculture de l'État de l'Idaho Santé animale a confirmé plusieurs cas de WN chez des chevaux dans les comtés de Lemhi, Twin Falls, Canyon, Ada et de Blaine. Un cheval a été euthanasié en raison de la gravité de la maladie, et les autres chevaux se rétablissent.
  • Dans le Colorado, selon le ministère de l'Agriculture du Colorado 4 chevaux du comté de Weld ont été testés positifs pou rWN, portant le total à 14 dans tout l'État depuis fin juillet 2021. En plus 3 chevaux du comté d'Adams, 2 du comté de Boulder, et un dans chacun des comtés de Elbert, Otero, Morgan et Fremont ont été testés positifs pour WN. Le 1er cas a été identifié dans le Colorado le 30 juillet 2021.
  • Dans l'Utah, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation de l'Utah a annoncé 9 cas confirmés chez des chevaux et a signalé un plus grand nombre de pools de moustiques testés positifs pour WN jamais vus dans l'État. Il y a eu 7 cas dans le comté de Weber et 1 cas dans les comtés de Salt Lake et de Box Elder. Par ailleurs 6 personnes et 7 oiseaux ont également été testés positifs.

 Source : ProMED.