Intoxication alimentaire fatale aux organophosphorés en Côte d'Ivoire Médecine des voyages

Publié le 8 oct. 2021 à 21h56

Biographie

- Médecin biologiste à la retraite.
- Auparavant : médecin biologiste dans un hôpital d'Instruction des armées pendant 6 ans, puis détaché pendant 20 ans par le Service de santé des armées comme virologiste d'abord puis comme directeur dans 3 instituts du Réseau international des Instituts Pasteur.

Liens d'intérêt

- Aucune rémunération actuelle ou dans le passé de l'industrie pharmaceutique.
- Aucun investissement financier dans une firme pharmaceutique.
- Aucune participation à des études cliniques de vaccins.

En Côte d'Ivoire, selon le ministère des Solidarités et de la Lutte contre la pauvreté 8 personnes, issues de 2 familles, sont décédées d'une intoxication liée à l'alimentation probablement contaminée par des pesticides dans le village de Mignore, sous-préfecture de Seitifla, dans le département de Vavoua, les 23 et 24 sept 2021. Une 9ème victime est dans le coma et a été admise dans un centre de santé de la ville de Daloa.
Parmi les victimes décédées, 6 sont issues de la même famille et présentaient toutes une douleur abdominale. 

Une analyse médicale a révélé la présence d'organophosphorés liés à des produits phytosanitaires. Le produit, non précisé, a peut être été utilisé comme insecticide sur les légumes ou ajouté à un plat comme assaisonnement erroné.

Source : ProMED.